17/06/2009

EUROPE: l'Allemagne et le traité

 

aa-4cf8b

 

 

 

Consitution européenne :: L’arrêt de mort du traité de Lisbonne ?

 

La Cour constitutionnelle allemande s’exprimera le 30 juin sur la question de savoir si le traité de Lisbonne est oui ou non en accord avec la Constitution allemande.

Le traité de Lisbonne stipule que les États membres considérés individuellement transmettent certaines de leurs compétences à l’Europe. Actuellement, la Cour constitutionnelle allemande a encore le droit de vérifier si les lois et traités européens concordent avec la Constitution allemande. Le traité de Lisbonne lui retire cette compétence. La Cour constitutionnelle allemande doit donc émettre une évaluation sur un traité qui signifierait la fin de sa compétence exclusive. Le journal Frankfurter Algemeine Zeitung écrit : « La Cour dira certainement qu’une extension des compétences européennes ne peut se faire sans le Parlement allemand. » Cela signifierait l’arrêt de mort du traité de Lisbonne dans sa forme actuelle.

 

Info: ptb.be

00:52 Écrit par travaillons ensemble dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ptb, europe, traite de lisbonne, allemagne, constitution |  Facebook |

15/06/2009

COURCELLES-Gestion du temps de présence

Courcelles026%20(3)

 

Vendredi après-midi je suis retournée sur mon ancien lieu de travail, j'y ai passé 35 ans, enfin 31 d'occupation effective.

 

L'accès se fait par l'arrière du bâtiment, tout y est aménagé,

je franchis le sas et me retrouve dans un monde inconnu, quel luxe...

Ascenseur, escalier en marbre?? ou pierre bleue?? j'opterais quand même pour le marbre, enfin que celui qui connait me renseigne...

Pour l'escalier vers l'étage supérieur ce fut une bataille de longue haleine de la part de la délégation syndicale (j'en faisais partie) car toute la structure était en bois,

je me souviens il y a 40 ans l'escalier était déjà à l'ordre du jour lors de rencontres avec le collège. A cette époque il n'y avait aucune issue de secours pour le personnel travaillant à l'étage.

Je suis heureuse de voir qu'après autant d'années il y a eu aménagement.

 

Une deuxième chose a attiré mon attention

 

 

pointeusezx50-s

 

 

une horloge de pointage avec reconnaissance de la main (plus possible de tricher hein les amis!!)

 

 

hp1000

 

 

J'ai interrogé quelques membres du personnel sur cette pointeuse,

j'ai demandé si on avait restauré l'horaire à la carte comme il y a quelques 20 ans, non non et non,

il s'agit uniquement de contrôler et de sanctionner,

sanctionner qui???

comme par le passé uniquement les employés de Courcelles car sur les autres sites (chantier, antennes administratives dans les autres communes de l'entité) ON NE POINTE PAS.

 

"Supprimons donc cet machine diabolique" qui ne deviendrait "bénéfique" qu' avec un horaire variable.

 

Rien de changé à l'horizon à l'exception de cette image luxueuse qu'a l'habitant quand il se rend dans les bureaux.

Je parierais que ce visiteur d'un jour préfèrerait voir une amélioration de sa rue (à titre d'exemple la rue Jean Friot)

 

Le mot de la fin a été donné par quelques personnes présentes dans les bureaux (pas toutes bien entendu)

 

"On se plaignait des anciens, maintenant c'est devenu une dictature"

 

Affaire à suivre......

 

  

 

14/06/2009

OTEZ vos foulards syndicaux

Vendredi 12 juin 2009 12h, des personnes des différentes régions du pays arrivent au rond'point Schumann pour manifester en solidarité avec les sans-papiers.

Plus de 1.000 personnes sont là,

Il faut que ça bouge, cela a assez duré...

Parmi les sans-papiers certains sont nés en Belgique, ils sont aux études ou ils travaillent pour des patrons qui en profitent (aucune déclaration, aucun contrat).

 

Madame Turtelboom n'entend pas leurs cris de détresse et pourtant ils ne sont plus seuls à crier "régularisation" Syndicats, ONG, partis politiques (PTB en tête) et autres manifestants sans aucune appartenance quelconque les accompagnent.

 

Anne-Marie écoute 2 représentants, 2 minutes et déclarent en 2 secondes "je n'ai pas le temps"

Mais depuis combien de temps n'a-t-elle pas le temps, 1 an pas loin de 2. 

 

Anecdote de fin de manifestation relatée par une camarade de Charleroi, Myriam:

 

From: Myriam De Ly
Sent: Friday, June 12, 2009 6:54 PM
To:
Subject: Interdiction de porter le foulard... syndical ?


 
Je suis allée à la manif des sans-papiers avec une trentaine de syndicalistes et sans-papiers de Charleroi. Il y a eu un incident après la manif. Une camarade de Charleroi nous avait déjà averti qu'il y avait un barrage de la police obligeant à enlever les insignes syndicaux et autres.

Une femme policière se défendait : "C'est pour qu'il n'y ait pas de diversion de la manif."

Mon camarade Pasquale Colicchio dit à Anne Demelenne, en rigolant, qu'elle devra retirer sa veste. Elle lui répond : "Et quoi encore ?" 
Nous avons eu la même expérience en passant un autre barrage. On était quatre syndicalistes et deux sans-papiers. J'avais un foulard de la FGTB et mon camarade Jacques portait une casquette FGTB. Ils disent à Jacques d'enlever sa casquette, ce qu'il fait, mais il la remet aussi tôt et leur dit : "Et ça (son T-shirt Guevara), je dois l'enlever aussi ?" Un flic s'avance sur moi et dit que je dois enlever mon foulard FGTB. Je lui demande pourquoi : "C'est une signe d'appartenance à une organisation". Je lui dis "et alors, pourquoi je ne pourrais pas le montrer". Lui : "c'est un ordre". "Si vous ne l'enlevez pas, vous restez ici." Je lui ai dit que je ne l'enlève pas et que je veux passer. Il s'avance sur moi, assez menaçant et fait un geste de vouloir prendre le foulard à mon cou. Entretemps Pasquale avait interpellé son chef qui fait signe à l'autre de nous laisser passer.

Je trouve cela quand même un truc assez inquiétant.  Où est-ce qu'on va ? Avec ce raisonnement, on ne pourrait même pas porter un pin's indiquant une appartenance à un groupe ou un parti. Bien sûr, ils n'oseraient pas faire cela lors d'une manif syndicale avec des ouvriers, mais quand il y a des sans-papiers, on peut tout se permettre.

 

Belgique=Démocratie j'en doute.....

13/06/2009

Résultats-Raoul en parle

 

Hainaut :: Une bonne progression pleine de promesses pour la prochaine fois

 

 

La première tendance est que nous augmentons nos scores dans tout le pays et que nous tendons vers le doublement des votes pour le Hainaut (par rapport à 2004).

Germain Mugemangango, président du PTB au Hainaut: "Notre campagne a bien fonctionné. Le slogan "Stop au cirque politique" a eu un bon impact sur la population malgré le dégout des citoyens pour la politique.Beaucoup de personnes veulent continuer à travailler avec nous pour construire le parti dans le but d'avoir un élu en 2012 à la ville de Charleroi."

Sofie Merckx, tête de liste à Charleroi: "On avance mais le travail ne fait que commencer! Il y a eu une bonne visibilité: si on continue sur notre lancée, on avancera encore… Il y a eu beaucoup de retours positifs dans la rue sur la campagne mais les gens ne connaissent pas encore assez le PTB."

Thérèse Michels, tête de liste à Mons: "Il y a eu beaucoup d'initiatives des membres. L'accroche est bonne, les gens étaient plus réceptifs qu'il y a 2 ans, notamment sur les marchés. Le site internet permet de toucher de nouvelles personnes qui demandent de l'info, proposent de l'aide et veulent devenir membres."

Olivier Drion, tête de liste à Thuin: "Je suis content car on double les votes et puis aussi parce que les partis d'extrême droite chutent. C'est une petite bagarre de gagner mais la guerre n'est pas terminée…Beaucoup de citoyens se sont retrouvés dans la campagne. Il faut continuer sur notre lancée dès demain. Ne pas attendre les prochaines élections pour continuer à travailler notre visibilité."

 

08:30 Écrit par travaillons ensemble dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raoul hedebouw, ptb, elections, hainaut, charleroi, mons, thuin |  Facebook |

La Louvière et nez rouges

 

c2109c9c3d

 

 

Les résultats dans les régions, les nez rouges ont-il fait mouche ?

 

Des vrais clowns dans la rue pendant une campagne électorale, ça ne s’est pas vu souvent. Les nez rouges ont-ils fait mouche ? Dans toutes les régions du pays, c’est avec une certaine impatience que les candidats, membres et amis du PTB+ ont attendu les résultats tout au long de la soirée du 7 juin.

 

La Louvière :: Forte progression du PTB+

 

Jan Keijzer, conseiller communal PTB+ à La Louvière et tête de liste aux régionales dans la circonscription de Soignies est fort satisfait des résultats des élections. « Nous progressons partout dans le pays. Et dans le canton de La Louvière, nous approchons les 4 % [3,87 %], alors que nous avions 2,5 % en 2004."

 

Marco Van Hees

 

"Sur l’ensemble de la circonscription de Soignies, nous faisons 2,19 %, contre 1,27 % en 2004 : une fameuse progression également. Cela ne nous permet pas d’avoir un élu, bien sûr, mais nous marchons pas à pas vers cet objectif. C’est d’ailleurs la seule façon de marcher. »

Le conseiller PTB+ pense aussi que cette progression ouvre des perspectives pour les communales de 2012. « Après La Louvière en 2006, nous pourrions avoir des élus au conseil communal de Charleroi et Mons. À partir de là, obtenir des sièges aux régionales devient faisable. »

Quant à la campagne électorale, Jan Keijzer confie avoir eu un peu peur au début. « Mais très vite, j’ai vu que la campagne sur le cirque politique correspondait au sentiment des gens, frustrés par la politique traditionnelle. Avec notre approche, il acceptait à nouveau de parler politique. Nous avons tapé dans le mille. »


 

Michel Mommerency, président du PTB La Louvière, estime aussi que les résultats sont excellents. « À La Louvière, nous avons une forte progression par rapport aux régionales de 2004, mais nous faisons aussi 0,7 point de plus [de 3,19 à 3,87 %, résultats provisoires] par rapport aux législatives de 2007, alors que le PC se présentait cette fois-ci et pas il y a deux ans. »

 

Quant au déroulement de la campagne électorale, Michel Mommerency trouve que  dans l’ensemble, elle s’est bien déroulée. Nous avons distribué 30 000 dépliants et nous étions toutes les semaines sur le marché de La Louvière. Chaque semaine, le nombre de gens ne connaissant pas notre dépliant se réduisait. De même, lorsque nous avons déployé notre grand calicot sur les axes routiers, beaucoup de chauffeurs klaxonnaient ou levait le pouce en guise de soutien. »

 

00:30 Écrit par travaillons ensemble dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : soignies, courcelles, ptb, la louviere, elections 2009 |  Facebook |