24/07/2009

ELECTRABEL: déduction d'emprunts fictifs

d11ff619bf

 

Pendant que vous payez vos impôts, Electrabel ne paie rien

2e échappatoire

Pour encore faciliter la besogne d'Electrabel et de GDF Suez, le gouvernement belge a imaginé la "déduction de l'intérêt notionnel".

Une échappatoire fiscale qui ressemble vraiment à une évasion fiscale, mais pourtant tout ce qu'il y a de plus légal.

La technique fonctionne comme suit, Electrabel a un capital propre de 12,2 milliards d'euros.  Sur sa déclaration d'impôts, Electrabel peut faire comme si elle avait dû emprunter cette somme à la banque et, sur cet emprunt fictif, elle peut donc déduire les intérêts fictifs de ses impôts.

Combien cette technique rapporte exactement à Electrabel, on ne peut le déduire des chiffres annuels, mais cela doit se chiffrer à des centaines de millions d'euros. 

Les derniers chiffres détaillés datent de 2007.  A l'époque la "déduction de l'intérêt notionnel" et les autres échappatoires ont permis à Electrabel d'éviter de payer 497 millions d'euros d'impôts. 

Alors tous ensemble agissons contre ces gouvernants qui nous ruinent au lieu de faire payer les grosses entreprises

10/07/2009

Vous payez l'impôt-ELECTRABEL: NON....

impots-1

 

Electrabel ne paie pas un centime d'impôt

 

Il faut le voir pour le croire.

Les comptes annuels d'Electrabel ne mentent pas.

 

Cette année, la plus grosse entreprise belge d'énergie du pays a payé zéro euro zéro centime d'impôt.

 

Les autres entreprises sont soumises au régime de 33,99% d'impôts sur leur bénéfice.

 

En pratique, les échappatoires fiscales sont si nombreuses que certaines entreprises ne paient rien... et reçoivent même encore de l'argent du fisc en retour.

 

A titre d'exemple ELECTRABEL récupère 94 millions d'euros d'impôts au lieu d'en payer.

 

Les échappatoires seront détaillées sur les prochains posts.

 

electrabel300

 

 

Extrait de Solidaire.be

23:07 Écrit par travaillons ensemble dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : echappatoires, solidaire, impots, societes, fisc, electrabel |  Facebook |