14/10/2009

Taxer les millionnaires: une idée qui fait son chemin

Une taxe des millionnaires, s'attaquer à la grande fraude ? Voilà bien une idée qui fait son chemin et qui est de plus en plus appréciée.

 

Paroles de manifestants

 

suite à la manifestation de Charleroi (extrait du site PTB.be)

« Si l’État a trouvé 21 milliards en 24h pour les banques, il peut trouver en trois heures, les 3 milliards qui manquent aujourd'hui à la Sécu. Il est temps de faire payer ceux qui en ont les moyens. Le plan de la FGTB pour une autre fiscalité pourrait rapporte près de 20 milliards. Nous allons organiser la riposte ». (Antonio Di Santo, FGTB)

• « Nous disons ‘qui casse paie’. Les épaules les plus larges doivent supporter les charges les plus lourdes. Nous sommes rouges de colère et verts de rage ». (Chantal Doffiny, CSC)

• « Pour des gens comme Albert Frère, c'est le moment de partager. Il a fait sa fortune sur le dos des sidérurgistes d'Hainaut-Sambre. Ils étaient 15 000, ils sont 2 500 aujourd'hui ». (Jean-Pierre Hennuy, Euroclean, FGTB)

• « Il n'est pas question que les travailleurs paient une seconde fois la facture. Il faut taxer les millionnaires, les grosses fortunes. Nous devons faire payer la crise aux riches ». (Eric Bonjean, président de la délégation FGTB de Carinox à Châtelet)

• « Si on taxe les millionnaires, cela ne me dérange pas. Moi je suis pauvre ». (Jean Pierrard, permanent syndical FGTB, Carsid)

• « Je suis tout à fait pour une taxe des millionnaires. Ce sont toujours les ouvriers qui paient et ce sont toujours les grosses fortunes qui s'en mettent plein les poches.». (Alexis, délégué CSC AGC Seneffe)

• « Les entreprises ne rendent pas aux travailleurs leur du. Il n'est plus question de toucher au service public et de faire des cadeaux aux banques et aux entreprises ». (Etienne Libert, secrétaire permanent CGSP Cheminot)

• « Il faut faire payer les banquiers. Mais je ne vois pour l'instant aucun ministre faire preuve d'une réelle volonté d'aller chercher l'argent chez eux ». (Christian Viroux, Secrétaire de la Centrale Générale Charleroi)

22:16 Écrit par travaillons ensemble dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : action, taxe, millionnaire, manifestation, charleroi, ptbelgique, idees |  Facebook |

29/09/2009

Diesel - pas de fumée sans feu

 

phpThumb_generated_thumbnailjpg

 

 

 

 

La taxe sur le diesel + 20% réagissez!!!!

 

28.09.09 - 08:39

Bernard Clerfayt, invité de Matin Première, a confirmé que le gouvernement fédéral comptait augmenter les accises sur le diesel pour renflouer les caisses de l'Etat. Selon le secrétaire d'Etat à la fiscalité environnementale, cette hausse pourrait atteindre près de 20%.

Il n'y a pas encore de chiffres, nous a dit Bernard Clerfayt, mais "on parle de quelques dizaines de centimes d'euros, peut-être jusqu'à une vingtaine de centimes d'euros".

Cette taxe, le secrétaire d'Etat à la fiscalité environnementale, l'explique par le fait que le diesel est moins cher en Belgique car il est un peu moins taxé, "ce qui n'est pas le cas dans les autres pays voisins". Or, dit-il, le diesel pollue autant que l'essence, même un peu plus. Et d'évoquer "une légitimité environnementale": il est nécessaire selon Bernard Clerfayt de "rééquilibrer la fiscalité entre les deux formes de carburant".

Une hausse "progressive"

Pratiquement, cette augmentation devrait être "graduelle" et "progressive", pour "ne pas prendre en otage ceux qui ont fait le choix dans le passé d'une motorisation diesel" parce qu'il y avait une fiscalité avantageuse.

Le secrétaire d'Etat estime qu'il faut inciter progressivement les gens à faire des choix plus respectueux de l'environnement même s'il reconnaît, sans vraiment le dire, que cette taxe sur le diesel est mise en place pour renflouer les caisses de l'Etat.

Les transporteurs routiers

Les transporteurs routiers bénéficient actuellement d'un régime particulier concernant le diesel. Ils ne doivent pas rembourser l'entièreté de la taxe, c'est une dérogation définie au niveau européen. Mais "l'Europe demande qu'on diminue progressivement ce mécanisme", affirme Bernard Clerfayt. "A partir du 1er janvier prochain, le taux d'immunisation va diminuer", dit-il.

Voitures de société

Il n'est apparemment pas question dans l'immédiat de supprimer l'avantage qu'est la voiture de société même s'il devrait y avoir une "suppression progressive", nous dit le secrétaire d'Etat. "C'est une manière de rémunérer les employés et les cadres de manière plus intéressante. On ne peut pas la supprimer du jour au lendemain", dit-il.

Taxe au kilomètre

La taxation au kilomètre est la solution pour l'avenir, nous dit-il, le mécanisme est plus "subtil". Mais elle n'est pas facile à mettre en place à court terme. On y pense, en tout cas, au niveau européen et la Belgique devrait suivre.

(C. Biourge)

 

 

Nous vous avions dit avant les élections que vos votes Ecolo, MR risquaient de vous faire souffrir un jour....

La crise n'est pas finie elle commence....

02:54 Écrit par travaillons ensemble dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : accises, ecologie, diesel, clerfayt, taxes |  Facebook |

14/08/2009

Courcelles, rue du Nord trafic

Article provenant de http://courcelles.skynetblogs.be

 

BILD0626

 

 

COURCELLES: enfin une bonne mesure rue du Nord et pour le quartier des "Fonds de Corbeau",... Enfin, une excellente mesure destinée à assurer la sécurité routière, la protection de la voirie rénovée récemment et des biens des riverains, ainsi que le retour à un peu de tranquillité (le boucan, les maisons qui tremblent aux passage des poids lourds, etc...): des panneaux de signalisation viennent d' être installés, aux entrées de la rue du Nord (rond-point de Ste Rosette et carrefour avec l'avenue de Wallonie), interdisant la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes (sauf fournisseurs).

Pour une fois, merci aux autorités communales d' avoir pris cette bonne décision, mais il aura fallu plusieurs années de difficultés, de doléances, pour être entendus et y parvenir ...

RoRo
a/conseiller communal

 

D'accord avec toi Roro pour la signalisation à la rue du Nord, mais maintenant la 2e partie de l'avenue de Wallonie et une partie de la rue de Binche doivent subir le passage de ces gros engins (camions de + de 30 tonnes)

 

La voirie devrait être remise en état, de façon telle qu'elle puisse accepter sans trop de dommages le passage de ces poids lourds.

 

Situation sur une partie de l'Avenue de Wallonie

 

BILD0628

 

un côté de la route impraticable pour les voitures suite au défoncement de la chaussée par le charroi fréquent, beaucoup d'automobilistes roulent au centre de la route jusqu'au jour où une autre voiture viendra à leur rencontre.

 

Profitons de cette interdiction à la rue du Nord pour remettre en ordre, réparer ce qui a été démoli:

 

BILD0631

 

au niveau du nouveau lotissement (rue des bouleaux)

 

Quelques articles sur Courcelles suivront:

les trottoirs, entretien et stationnement

 

"Piètons circulez, les voitures doivent se garer"

11/08/2009

J'ai perdu un ami: ERNEST GLINNE

media_l_988289

 

 

Reprise de l'article de Belga

 

Les Verts saluent la mémoire d'un progressiste convaincu qui s'est toujours engagé auprès des plus fragiles


BRUXELLES Ecolo a annoncé lundi en fin d'après-midi le décès d'Ernest Glinne. Dans un communiqué, les Verts saluent "la mémoire d'un progressiste convaincu qui s'est toujours engagé auprès des plus fragiles, n'hésitant pas à renoncer à de hautes responsabilités politiques pour poursuivre son combat politique sur le terrain".

Ernest Glinne est né à Forchies-la-Marche le 30 mars 1931. Militant wallon, il a été membre du Parti Socialiste avant de rejoindre Ecolo. Lors des élections de juin 2009, il était premier suppléant sur la liste pour le parlement européen du RWF (Rassemblement Wallonie France). M. Glinne a été député socialiste à de nombreuses reprises entre 1961 et 1984. Elu de l'arrondissement de Charleroi, il a aussi été bourgmestre de Courcelles et ministre de l'Emploi et du Travail de 1973 à 1974 dans les gouvernements Leburton I et Leburton II.

Il a raté de peu la présidence du PS lorsqu'il s'est présenté en 1981 contre Guy Spitaels. C'est finalement ce dernier qui l'a emporté d'une courte longueur.
M. Glinne a siégé au Parlement européen de 1979 à 1994 où il a notamment dirigé le groupe socialiste.

Dans les années nonante il a pris ses distances du PS et s'est rapproché d'Ecolo où il a notamment entretenu de bonnes relations avec Jacky Morael.
En 2000, il est devenu conseiller communal écologiste à Courcelles.
Wallon et fédéraliste convaincu, il a fait partie du Mouvement populaire wallon après la grève générale de l'hiver 1960-1961. Il a quitté le MPW pour pouvoir rester au PS lorsque l'appartenance simultanée au mouvement et au PS a été interdite.

Républicain de coeur, l'évolution institutionnelle du pays l'avait convaincu que la Flandre préparait son indépendance. Il avait récemment rejoint le RWF (Rassemblement Wallonie France). Il était premier suppléant sur la liste de ce mouvement lors des élections européennes du 7 juin.

 

J'ai très bien connu Ernest, j'ai travaillé pour lui à l'Administration communale de Courcelles, j'y suis entrée fin 1969 et directement j'ai été affectée à son service car j'étais au "secrétariat" et petite anecdote "il refusait de dicter son courrier à l'autre employée" tu vois Francine il est parti te rejoindre.  Plus de disputes n'est-ce-pas là-bas....

A cette époque et tout au long de sa vie c'est un homme que j'ai toujours respecté et pourtant dès 1971 j'ai quitté le PS qui ne correspondait déjà plus à mes idées de gauche.

Ernest était Ernest le rebelle pour Nous Courcellois, ses idées étaient bien souvent plus proches de nôtres mais à chaque instant de sa vie je pense que les communistes ont été sa bête noire, il ne voulait pas entendre parler de nous car nous avions 20% des voix aux élections communales.

Roger Romain (Roro) ou son papa (la mémoire me fait défaut sous le coup de l'émotion) a siégé aux côtés de Mr Glinne (je l'ai toujours appelé Monsieur)

Est-ce mon imagination qui me trompe, mais je crois me rappeler qu'un jour lors d'un conseil communal où il était bourgmestre il a joué le coup de la godasse comme l'avait fait Kroutchev à une certaine époque (mouvement de colère provoqué par les Communistes de l'époque).

 

Je vais arrêter mes souvenirs mais pour mémoire je tiens à rappeler que c'est grâce à lui qu'a été votée au Parlement "la loi sur les crédits d'heures" en faveur des travailleurs qui se rendaient aux cours du soir.

 

Je présente à la famille (Fabrice et ses frère et soeur)mes sincères condoléances.

 

Au revoir Monsieur Glinne.....

 

465591

 

24/07/2009

ELECTRABEL: déduction d'emprunts fictifs

d11ff619bf

 

Pendant que vous payez vos impôts, Electrabel ne paie rien

2e échappatoire

Pour encore faciliter la besogne d'Electrabel et de GDF Suez, le gouvernement belge a imaginé la "déduction de l'intérêt notionnel".

Une échappatoire fiscale qui ressemble vraiment à une évasion fiscale, mais pourtant tout ce qu'il y a de plus légal.

La technique fonctionne comme suit, Electrabel a un capital propre de 12,2 milliards d'euros.  Sur sa déclaration d'impôts, Electrabel peut faire comme si elle avait dû emprunter cette somme à la banque et, sur cet emprunt fictif, elle peut donc déduire les intérêts fictifs de ses impôts.

Combien cette technique rapporte exactement à Electrabel, on ne peut le déduire des chiffres annuels, mais cela doit se chiffrer à des centaines de millions d'euros. 

Les derniers chiffres détaillés datent de 2007.  A l'époque la "déduction de l'intérêt notionnel" et les autres échappatoires ont permis à Electrabel d'éviter de payer 497 millions d'euros d'impôts. 

Alors tous ensemble agissons contre ces gouvernants qui nous ruinent au lieu de faire payer les grosses entreprises

16/07/2009

ELECTRABEL- centrales nucléaires (suite) impôt NUL

Je vous disais qu'Electrabel évitait l'impôt grâce à des échappatoires/

 

La 1ère: Transfert de ses bénéfices vers la France

 

Les centrales nucléaires d'Electrabel engrangent un bénéfice net de presque 2 milliards d'euros par an.

Ces montagnes d'or sont transférées en France grâce à une technique très subtile.

 

Quand GDF Suez a acheté Electrabel, le géant français de l'énergie a parqué une grande partie de sa montagne de dettes chez la très rentable Electrabel: 29 milliards d'Euros.

Et c'est Electrabel qui rembourse cette dette colossale avec les bénéfices des centrales nucléaires belges.

En 2008, les intérêts s'élevaient à 1,2 milliard d'euros.

De ce fait, le bénéfice net en Belgique se mue en peau de chagrin, alors qu'au siège central à Paris, le tiroir-caisse tinte en permanence.

 

Extrait de Solidaire.be journal du PTB

 

la 2e échappatoire suivra......

01:41 Écrit par travaillons ensemble dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : electrabel, gdf suez, impot, echappatoire, dettes, centrales nucleaires |  Facebook |

10/07/2009

Vous payez l'impôt-ELECTRABEL: NON....

impots-1

 

Electrabel ne paie pas un centime d'impôt

 

Il faut le voir pour le croire.

Les comptes annuels d'Electrabel ne mentent pas.

 

Cette année, la plus grosse entreprise belge d'énergie du pays a payé zéro euro zéro centime d'impôt.

 

Les autres entreprises sont soumises au régime de 33,99% d'impôts sur leur bénéfice.

 

En pratique, les échappatoires fiscales sont si nombreuses que certaines entreprises ne paient rien... et reçoivent même encore de l'argent du fisc en retour.

 

A titre d'exemple ELECTRABEL récupère 94 millions d'euros d'impôts au lieu d'en payer.

 

Les échappatoires seront détaillées sur les prochains posts.

 

electrabel300

 

 

Extrait de Solidaire.be

23:07 Écrit par travaillons ensemble dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : echappatoires, solidaire, impots, societes, fisc, electrabel |  Facebook |